Joya de Cerén : découverte du Pompéi d’Amérique

Joya de Cerén

Même s’il est le plus petit pays d’Amérique Centrale, le Salvador abrite un grand trésor du passé : le Joya de Cerén. Surnommé le Pompéi d’Amérique, ce site archéologique vous dévoile d’importants témoins presque intacts du quotidien des anciens Mayas ainsi qu’un village encore bien préservé depuis 1400 ans et unique au monde…

Une ville sous les cendres

Comme la vraie Pompéi, la ville de l’Empire romain en Italie, Joya de Cerén est aussi enseveli sous cinq mètres de cendres depuis l’éruption du volcan Loma Caldera vers l’an 600. Le site est ainsi plus agricole qu’archéologique, car on y a découvert des plantes en parfait état comme il y a plus de 1400 ans. Il a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1993, mais sa découverte remonte à 1976.

Cette ville fascine et attire les scientifiques, ce qui explique pourquoi elle fait l’objet de nombreuses fouilles. Les plus récentes ont d’ailleurs permis de conclure que les Mayas qui vivaient à cette époque cultivaient du manioc, du maïs et du malanga (tubercule d’Amérique apparenté au taro). Mais ce site ne contient pas de corps comme c’est le cas de Pompéi, Herculanum, Oplontis et Stabies, des villes italiennes qui ont été détruites par le Vésuve. Les archéologues ont ainsi déduit que la population a dû être alertée par des tremblements de terre avant l’éruption et a pu quitter les lieux à temps.

céramiques mayas

Des céramiques Mayas parfaitement conservées

Comment s’y rendre ?

Si vous prévoyez de visiter l’Amérique Centrale, passez par El Salvador. Puis, arrivé dans la capitale San Salvador, vous n’aurez qu’à parcourir 25 km pour accéder au site de Joya de Cerén grâce à l’un des meilleurs réseaux routiers d’Amérique latine. Vous pouvez choisir cet itinéraire dans les circuits baptisés « les routes du Salvador » qui incluent la route maya (archéologique) et la route des fleurs. Dernier conseil, évitez la période de pluie et de cyclones de mai à octobre pour profiter pleinement de votre séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *